Printemps 2023 : Un marché qui se réajuste

Partager sur :

 

 

JT de FRANCE 2 - 17 AVRIL 2023

 

Les crédits sont de plus en plus difficiles à obtenir.
On achète de moins en moins de biens immobiliers et leurs prix baissent.
Cette tendance peut-elle durer ?
Est-ce le début d'un krach immobilier ?
 
 
 
 
 
 

Cliquez sur l'image pour visionner le reportage à 28 mn du début de la vidéo

 

Des logements à vendre qui ne trouvent pas d’acquéreurs, des prix qui commencent à reculer. Un peu partout, le marché de l’immobilier se contracte. Peut-il finir par craquer ? À Lyon (Rhône), un agent immobilier le constate. Les visites et les propositions d’achat se font plus rares. Un appartement est en vente depuis huit mois, affiché au prix de 230 000 euros, soit en dessous du marché dans le quartier. Pourtant, les acheteurs ne se bousculent pas. "Cet appartement situé à la Croix-Rouge, se serait vendu dans l’après-midi auparavant et là ça fait huit mois qu’on attend une proposition", constate l’agent immobilier. 

Un marché qui se réajuste 

Des délais de vente qui s’allongent, des acheteurs qui se font désirer, certains cabinets d’étude prévoient un recul des ventes de 10% à 15% cette année. Un courtier observe le phénomène. La remontée des taux qui s’est accélérée continue de freiner le marché. S’achemine-t-on pour autant vers un krach immobilier ? Cela est peu probable, selon un expert qui souhaite nuancer. Le marché de l’immobilier tend plutôt à se réajuster.