Pourquoi la baisse des prix de l'immobilier est pour l'instant "cachée"

Partager sur :
Pourquoi la baisse des prix de l'immobilier est pour l'instant "cachée"

 

 

Pourquoi la baisse des prix de l'immobilier est pour l'instant "cachée" ?

 

Stéphane Desquartiers, président de la Maison de l'investisseur, explique sur BFM Business que même si la baisse des prix de l'immobilier ne se perçoit pas encore suffisamment dans les chiffres, elle est bel et bien là...
 
 
 
 

 Le marché aujourd'hui est très ralenti. Il y a du choix, il y a du stock et en même temps, les acheteurs sont fébriles. Ils ne portent leur intérêt que sur les biens parfaits et au-dessus de la moyenne. Il n'y a que les biens parfaits qui se vendent", explique-t-il.

 

 

Et il ajoute: "Et ça fausse le marché. On s'imagine que le bien standard vaut une base 100. Hier le bien parfait se vendait 110- 112, mais aujourd'hui il se vend 95-96. Donc on a l'illusion d'avoir simplement une baisse de 4-5% mais à qualité de produits équivalente, on a une baisse de 10-12% peut-être 15%".

 

Des opportunités à saisir

 

Concernant les biens imparfaits, les choses sont claires: "Il n'y a pas de visite, pas d'appel, pas d'offres, ils ne se vendent pas du tout. Ce sont ceux-là qui représentent les 30% de ventes en moins". Mais ces biens imparfaits vont finir par se vendre. En effet, tout d'abord, il y a les fameux trois D de l'immobilier qu'on connait: divorce, décès et déménagement.

"Donc ces biens imparfaits vont finir par se vendre, il y a des gens qui vont craquer, des vendeurs contraints. Le bien imparfait va perdre beaucoup parce qu'en effet, il y a du choix. Je pense que ça va décrocher de plus de 20%.
D'ici la fin de l'année, d'ici début 2024, la véritable baisse des prix arrivera", estime-t-il.


Pour lire l'article dans son intégralité et visionner la vidéo, cliquez sur l'image  :